Bordeaux : la règle des "3R" au service de la fabrique de la ville

Politique
Outils
TAILLE DU TEXTE
Le maire EELV de Bordeaux Pierre Hurmic a présenté, lundi 3 mai, les grandes lignes de sa politique de l’habitat et de l’urbanisme. Placées sous le triptyque des 3R, pour "renaturation, régulation et résilience", ces grandes orientations poursuivent deux objectifs majeurs. D’un côté, la régulation de l’immobilier et le développement du logement social afin d’offrir une offre accessible à tous. De l’autre, la fin du tout béton et de l’artificialisation des sols afin de préserver biodiversité et espaces naturels. Promesse de campagne, le zéro artificialisation imposera une "reprise en main" du diffus pouvant passer par une "politique ferme de préemption", comme l’a rappelé Bernard-Louis Blanc, l’adjoint en charge de l’urbanisme résilient. Quant au label Bâtiment frugal, annoncé en septembre dernier, il sera annexé au PLU en cours de révision et rendu opposable au permis de construire d’ici 2 ans. Pour ce qui concerne la lutte contre (...)

Vous êtes abonné(e) : identifiez-vous

Je m'identifie
Abonné PACK DIGITAL
Je m'identifie
Abonné aux Lettres d'informations

Pour vous abonner :

Je m'abonne
PACK DIGITAL

Articles sélectionnés pour vous

CAIV - Carnet d'adresses de l'immobilier de la ville

Sociétés citées

Personnes citées